Planche 9

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

7 commentaires

Gelweo a dit :

voila, la planche 9 complète…

bon, certes, je me rend compte que je dois homogénéiser la couleur de la font pour Yël…

et puis j'ai oublié les étais du bateau sur la première partie de la planche… donc ça je revois.

31 oct. 2009

DHT a dit :

En tout cas j'adhère totalement à la manière dont tu as traité les bulles (et leur absence) - puisque tu avais soulevé cette question: cette alternance, ce flottement, cette hésitation entre la voix du personnage et le décor… C'est fort et pertinent tant sur le plan du graphisme que de la poésie de l'histoire. Comme je l'ai déjà dit, je le répète.

1 nov. 2009

Un visiteur ("R") a dit :

Je remarque a peine la couleur de ses yeux… Ils sont vraient magnifiques! Mais ces larmes n'ont rien a y faire… Les couleurs sont plus claires qu'avant.

1 nov. 2009

Un visiteur (Mutos) a dit :

Bonjour Gelweo,

Oui, les couleurs sont légèrement différentes entre les deux planches. Mais pour les bulles, je reste sur l'idée que çà correspond bien avec le reste des planches, çà donne une certaine légèreté…

@+

Mutos

2 nov. 2009

Un visiteur (Mutos) a dit :

Reboujour Gelweo,

Quant aux étais, tu es bien la seule à t'en être rendu compte ^-^

@+

Mutos

2 nov. 2009

gdblog a dit :

comme on est vraiment pris par l'histoire, on ne voit pas le détail des étais

8 nov. 2009

Un visiteur (hug) a dit :

bravo… l'histoire se noue et l'atmosphère se confirme et continue d'évoluer…. Je parle de ce que je connais : la narrativité; pour moi elle est bien maitrisée et ça fonctionne. C'est bien un temps de crise avec le temps d'aggravation précédent la sortie. Tout concoure à cet effet : l'évolution des couleurs, les différentes façon de dessiner les dialogues, le découpage des cases et des planches, le coté resserré de la narration et les ellipses que tu fait. En temps de crise, l'histoire ne petu pas se dérouler sans “urgence”. Bref pour moi c'est du très bon.

8 nov. 2009

Poster un commentaire :